Territoire

L'Arrats prend sa source dans les Hautes-Pyrénées, traverse ensuite la partie Est du Gers et rejoint la Garonne dans le département du Tarn-et-Garonne à Saint Loup près de Valence d’Agen. Au final, ce sont 84 communes qui possèdent tout ou partie de leur territoire à l'intérieur du bassin de ce cours d'eau.
La superficie de son bassin versant est de 62 079 hectares (620 km²), drainé par 211 km de cours d’eau. La longeur totale de l'Arrats est de 129 km. Il reçoit 6 affluents principaux sur l'ensemble du bassin : l'Arrats de devant, le ruisseau de Daignan, l'Orbe, la Lavassère,le Campunau et le ruisseau du Gélon.
Sa vallée se caractérise par une plaine relativement étroite, avec un lit globalement encaissé.

Afin de gérer les débits de l'Arrats, 2 aménagement hydrauliques principaux ont été réalisés :
  • le Système Neste créé en 1850
  • la retenue Astarac, créée en 1976 (10 millions de m3)

Ces aménagements ont pour objectifs de permettre l'irrigation, l'adduction d'eau potable, le soutien des débits en période estivale.
Ainsi, l'Arrats est totalement sous l’influence de ces aménagements : son régime hydraulique est globalement inversé en fonction des périodes de l’année (forts débits l'été, débits amoindris l'hiver).

Au niveau climatique, la partie amont du bassin versant est dominée par un climat montagnard. Plus en aval, le bassin versant de l’Arrats se situe à la fois sous influence des climats océanique et méditerranéen. Concernant la pluviométrie, les hauteurs annuelles de précipitation varient de 900 mm sur la partie amont à moins de 700 mm sur la partie aval. Bien que les mois de mai, juin, juillet et août soient les mois les plus ensoleillés et les plus chauds, ces mois restent relativement bien arrosés (55 à 60 mm en moyenne). Autre paramètre climatique à prendre en compte : l’intensité des précipitations. Le département du Gers est soumis fréquemment à de forts orages. Ces épisodes d’intenses précipitations ont souvent lieu en été mais peuvent aussi se produire en automne et au printemps. Ils sont souvent à l'origine de coulées de boues issues des terres agricoles : ces apports de matières en suspension dégradent fortement les ruisseaux et la qualité des eaux.

L'agriculture est l'activité principale présente sur le bassin, on retrouve ainsi d'importantes surfaces en blé et en tournesol et un faible part de surface en maïs, surtout concentrée dans la plaine près des zones irrigables.

Carte du terroire Syndicat Save Gesse
S.I.A.H de la Save et de la Gesse
S.M.A de l'arrats
S.I.A.H de la Save et de la Gesse S.I.G.V de la Save Gersoise S.M.G  de la Save Aval S.I.A.A de la  Gimone Fédération des syndicats de la Save de la Gimone et de l'Arrats